Les considérations essentielles pour les personnes vivant avec le VIH

La tuberculose (TB) est provoquée par le Mycobacterium tuberculosis, une bactérie à croissance lente qui ne peut survivre que chez les humains.1 La tuberculose est contagieuse. Chaque personne avec la tuberculose active non traitée infectera une moyenne de 10-15 personnes par année.2

En général on estime que un tiers de la population mondiale est actuellement infecté par la M. tuberculose,2 bien que la proportion d'individus infectés pourrait être beaucoup plus élevé dans les environnements du monde en développement.3 (3) Cependant, pas toutes les personnes infectées par la M. tuberculose nécessairement ne progresseront vers une maladie active, une personne infectée peut avoir la tuberculose latente asymptomatique pendant des années sans aucune conscience de leur état.

Le VIH est le facteur de risque le plus important pour le développement de la tuberculose active chez les personnes atteintes de la tuberculose latente ou de nouvelles infections.4

  • 5-10% des personnes non-infectées par le VIH mais avec la tuberculose latente développeront la tuberculose active à un moment dans leur vie2
  • Pour les personnes vivant avec le VIH (PVVIH), on estime que le risque de développer la tuberculose est entre 20-37 fois plus élevé que chez les personnes VIH séronégatives.4,5

La tuberculose est la cause principale de décès chez les PVVIH.6 En 2008 et 2009, environ de 1 sur 4 décès chez les PVVIH ont été attribués à la tuberculose.5,7 Toutefois, la tuberculose est évitable et curable avec les médicaments peu coûteux.

  • Il peut guérir la majorité des personnes infectées par la tuberculose à six mois de traitement avec un médicament qui coûte environ US 25 $.8

Épidémiologie de la tuberculose et du VIH

  • La tuberculose est étroitement liée à l'épidémie de VIH en l’Afrique subsaharienne, la tuberculose est l'infection opportuniste la plus grave, plus fréquente et la principale cause de décès chez les personnes vivant avec le VIH avant et pendant le traitement antirétroviral hautement actif (HAART)3
  • En 2010, des 34 millions de personnes vivant avec le VIH, il y avait:9
    • 1,1 million de nouveaux cas de la tuberculose (13% de tous les nouveaux cas de tuberculose)
    • -350.000 décès attribués à la tuberculose (24% des décès dus à la tuberculose).
  • Au niveau mondial, on estime que 30% des PVVIH ont la tuberculose concomitante.5
    • En 2010, on estime que des 1,1 millions de nouveaux cas de la tuberculose dans les PVVIH, 82% ont été trouvés en Afrique sub-saharienne6
    • Dans les pays d'Afrique du Sud et Est, plus de la moitié de tous les patients avec la tuberculose sont estimés d’être infectés par le VIH.7
    • En Asie du Sud, 46% des PVVIH sont infectés par la tuberculose5
    • En Europe, 14% des personnes vivant avec le VIH sont infectés par la tuberculose.5
  • Les personnes vivant dans des établissements collectifs comme les prisons et les centres pour les réfugiés ou de personnes déplacées au niveau international sont plus à risque et l'incidence de la tuberculose, le VIH et la l'utilisation des drogues.5

Le TB multi-résistante (MR) et ultra-résistante (UR) dans les PVVIH

  • Le TB-MR se réfère à la résistance aux médicaments de première linge contre la tuberculose (au moins à l'isoniazide et à la rifampicine), tandis que la TB-UR se réfère à la résistance aux médicaments premier et second ligne (au moins à l'isoniazide, la rifampicine et fluoroquinolones et l'un des trois médicaments injectables [capréomycine, kanamycine et l'amikacine]).6,10

Le MR-TB peut être traitée avec un traitement anti-TB, deuxième ligne, mais le XDR-TB est pratiquement impossible à traiter.8

  • Globalement, il y a eu 650.000 cas de MDR-TB en 2010.6
  • Entre 2007-2010, l'OMS a recueilli des données sur la tuberculose multi-résistante dans 80 pays et 8 territoires.11
    • La proportion des nouveaux cas de la tuberculose signalés comme présentant une résistance à plusieurs médicaments variait de 0 à 28,9%
      • > 12% des nouveaux cas de la tuberculose du Bélarus, l'Estonie, plusieurs provinces de la Fédération de Russie et le Tadjikistan, auraient le MDR-TB
    • La proportion des cas de la tuberculose multi-résistants traités précédemment varie de 0 à 65,1%
      • La proportion > 50% ont été signalés en Biélorussie, Lituanie, République de Moldova, 5 provinces de la Fédération de Russie et le Tadjikistan.11
  • Les épidémies institutionnelles de MDR-TB a été démontré a affecter principalement a les PVVIH.5
  • Le MDR-TB chez les PVVIH sont souvent le résultat de la transmission exogène, bien que la résistance acquise à la rifampicine est établit chez les PVVIH.5

 

La Prévention et Traitement de la tuberculose chez les PVVIH

  • Les interventions principales de prévention, soins et traitement de la TB et VIH de l’OMS comprennent:4
    • Provision d'ART
    • Les trois "I" pour le VIH / TB12
      • L’intensification du dépistage de la tuberculose
      • Le traitement préventif à l'isoniazide
      • Contrôle de l'infection pour la tuberculose.

La politique de l'OMS 2012 sur les activités de collaboration TB / VIH donne:13 [lien vers http://whqlibdoc.who.int/publications/2012/9789241503006_eng.pdf]

  • Un résumé des recommandations pour la gestion de la tuberculose / VIH dans les lignes directrices actuelles et documents de politique
  • Lignes directrices pour la gestion de la TB / VIH pour les programmes nationaux et autres parties prenantes
  • Conseil stratégique pour la prise de décision dans le domaine des administrateurs de la santé et du contrôle du programme de TB et programme de VIH.

 

Pour plus d'informations sur la tuberculose résistante aux médicaments, voir cette présentation par le Dr Christopher Dye de l'Organisation Mondiale de la Santé: la tuberculose résistante aux médicaments: la biologie, de l'épidémiologie et de contrôle.14

 

Les Références

  1. National Institute of Allergy and Infectious Diseases: Tuberculosis - Cause. Accessed 26 November 2011.
  2. World Health Organization. Media Centre Tuberculosis Fact Sheet. 104 (2010). Accessed 27 November 2011.
  3. Martinson NA, Hoffman CJ, Chaisson RE. Epidemiology of Tuberculosis and HIV: recent advances in understanding and responses. Proc Am Thorac Soc 2011;8:228–93.
  4. World Health Organization. Guidelines for Intensified Tuberculosis Case-Finding and Isoniazid Preventive Therapy for People Living with HIV in Resource-Constrained Settings. Accessed 25 November 2011.
  5. Getahun H, Gunneberg C, Granich R, Nunn P. HIV Infection-Associated Tuberculosis: The Epidemiology and the Response. Clin Infec Dis 2010;50:S201–207.
  6. World Health Organization. HIV/TB Facts. 2011. Accessed 4 October 2012.
  7. Stop TB Partnership. World Health Organization and Joint United Nations Programme on HIV/AIDS: The Global Plan to Stop TB 2011–2015. Accessed 27 November 2011.
  8. Stop TB Partnership. World Health Organization and Joint United Nations Programme on HIV/AIDS: Time to act. Save a million lives by 2015. Accessed 27 November 2011.
  9. World Health Organization. TB/HIV Facts 2011–2012. Accessed 4 October 2012.
  10. British HIV Association. Guidelines for the Treatment of TB/HIV Coinfection 2011. Accessed 25 November 2011.
  11. Zignol M, van Gemert W, Falzon D, et al. Surveillance of anti-tuberculosis drug resistance in the world: an updated analysis, 2007–2010. Bulletin of the World Health Organization 2012;90:111–119D. doi: 10.2471/BLT.11.092585. Accessed 15 February 2012.
  12. World Health Organization. Three I’s Meeting (2008). Accessed 25 November 2011.
  13. World Health Organization. Policy on collaborative TB/HIV activities. (2012). Accessed 13 April 2012.
  14. Dye C. Drug resistant tuberculosis: biology, epidemiology and control (2009). In Gillespie, S. (ed.), Antibiotic Resistance: From genes to global prevalence. The Biomedical & Life Sciences Collection, Henry Stewart Talks Ltd, London. Accessed 5 December 2011.